A qui profite le CPF ? et comment l’utiliser ?


En tout cas, le CPF ne profite toujours pas aux salariés qui semblent bien être les sacrifiés de la réforme professionnelle entrée en vigueur le 1er janvier 2015. En effet, seulement 21% des salariés en ont bénéficié jusqu’à présent  !

Et les salariés se demandent bien comment financer leur besoins de formations, que se soit pour de l’anglais ou de l’informatique, sans connaître parfois l’existence du dispositif CPF.

Les chiffres sont là : de 800 000 formations dans le cadre du DIF en 2014, nous sommes passés à 80 000 dans le cadre du CPF … que s’est-il-passé ?

la majorité des formations éligibles au CPF proposées sont longues et inadaptées aux salariés en poste

  • les procédures pour mettre en place une formation sont longues et complexes
  • les entreprises ne sont plus impliquées dans le choix de formation de leurs salariés et ne leur facilitent pas la tâche
  • cerise sur le gâteau, ce sont 24h de formation par personne qui sont perdues chaque année si elles ne sont pas utilisées, soit l’équivalent de 1 500 € de budget ou plus selon les métiers et affiliations !

Et si on parlait des vrais besoins, notamment linguistiques ? Ces formations très demandées et facilement accessibles sous le règne du DIF se sont réduites à peau de chagrin alors que les besoins sont bien là et que 60% des cadres expriment le besoin de se former, notamment en anglais* :

drapeau_UK

  • 45% des cadres trouvent difficile de prendre la parole en anglais
  • 60% des salariés souhaiteraient suivre une formation d’anglais

Nous pensons que les salariés méritent plus d’informations et de facilité dans la mise en place de leur souhait de formation ! Ce blog a été conçu pour vous guider et nos partenaires sont là pour vous accompagner dans vos démarches, depuis la constitution de votre dossier de formation jusqu’à votre succès.

 

* Source : Enquête de Cadremploi sur les cadres et langues milieu professionnel