Réforme de la formation professionnelle, le retour

Le gouvernement propose un projet de réforme de la formation professionnelle qui instaure de nouveaux droits à formation, plus lisibles et identiques pour tous.

La formation professionnelle doit en effet être accessible à tous les salariés et demandeurs d’emplois afin qu’ils soient plus qualifiés ou maintiennent leur employabilité dans un environnement de travail compétitif et en transformation.

Premier changement notable : Le CPF sera valorisé en €, à hauteur de 500€ par an pour un salarié à temps complet avec un plafond de 5 000€ au bout de 10 ans.
Les salariés les moins qualifiés auront eux droit à 800€ annuel, plafonné à 8 000€.
Les cotisations seront collectées non plus par les OPCA mais par l’URSAFF et les fonds seraient gérés par une nouvelle entité, France Compétences, en remplacement des instances actuelles que sont la FPSPP, Cnefop et Copanef.

De plus, grâce à toute la technologie d’aujourd’hui, les salariés pourront réaliser toutes leurs démarches sur une application CPF dont le but est d’optimiser le temps d’inscription et choix de la formation.

Retrouvez le dossier_de_presse_reforme_de_la_formation_professionnelle

La réforme de la formation professionnelle se prépare

Le gouvernement consulte actuellement les partenaires sociaux après leur avoir transmis sa feuille de route.

Ce chantier est en effet considéré comme d’une grande importance, pour la compétitivité du pays et pour l’employabilité des salariés, il faut améliorer le système actuel, tous en conviennent.

La Ministre du Travail, Mme Penicaud, veut redonner aux actifs , salariés ou en recherche, le contrôle sur leur formation en supprimant la nécessité de faire intervenir Pôle Emploi ou l’employeur dans certains cas.

Il est également prévu de fusionner le congé individuel de formation (CIF) avec le CPF, afin de simplifier le système.

Retrouvez l’article complet de Marc Vignaud du Point

 

Le Japonais est désormais éligible au CPF

Vous souhaitez apprendre le japonais ?

Sachez que cette langue est à présent éligible au CPF c’est-à-dire que votre formation peut être financée par l’organisme financeur (OPCA) dont dépend votre employeur.

Les langues qu’il est possible d’apprendre grâce au CPF sont désormais  : anglais, allemand, espagnol, italien, portugais, chinois, japonais, arabe, russe, norvégien, hindi, Français Langue étrangère, polonais.

 

La FFP prend les devants

Alors que le Premier Ministre vient de confirmer que 15 milliards d’euros serait consacré au Plan d’Investissement en Compétences, la FFP, Fédération de la Formation Professionnelle, appelle à intégrer cette mesure financière dans une réforme du système de la formation.

Depuis plusieurs années, la FFP alerte les pouvoirs publics sur la nécessité de moderniser le système français de formation professionnelle : sans une véritable réflexion sur les inefficiences du système français de formation, les plans d’investissements conjoncturels dans la formation professionnelle ne peuvent avoir que des impacts limités, voire artificiels sur l’emploi en France. Cette analyse vient d’être confirmée par France Stratégie dans son rapport « Renforcer la capacité des entreprises à recruter » (août 2017).  Pour son Président, Jean Wemaëre, il faut « changer de logiciel en France… Il faut faire confiance aux particuliers et aux employeurs, et les encourager à investir directement dans leurs compétences…C’est ainsi que la France pourra prendre le leadership de l’économie de la connaissance. »

Retrouvez l’intégralité du communiqué de presse de la FFP